Jurassic World, ou pourquoi il faut adopter un raptor (sans spoiler)

0 1470

Enfin, j’ai réussit à aller voir Jurassic World en 3D. Et j’ai passé un super moment. Le film est un bon opus, avec de l’action, des effets spéciaux, des dinos dans tous les coins, et Chris Pratt toujours aussi sexy, l’atout charme indéniable du parc!

Voici le début de l’histoire de Jurassic World:

Après les échecs des précédents parcs, un milliardaire a construit un nouveau parc beaucoup plus grand et surtout isolé sur une île. Pour créer une nouvelle attraction, une nouvelle espèce de dinosaure génétiquement modifiée a été créée, une sorte de super T-rex. Sauf que cette demoiselle est aussi particulièrement intelligente et réussit à berner ses gardiens pour s’échapper. Panique à bords.

Jurassic World répond à tous les codes du genre, une famille dont les membres sont en froid, un ado et son petit frère, une responsable de site glaciale qui va s’humaniser au cours de l’aventure, un héros sexy (je l’ai déjà dit mais c’est un point important!)  et des tas de dinosaures différents, des terrestres, des volants et des aquatiques.

Malgré une dynamique consensuelle, Jurassic World innove avec un Chris Pratt dresseur de raptors par exemple, dresseur de raptors oui vous avez bien lu, il est trop fort ce Chris Pratt.

chris-pratt-raptor-jurassic-world

La mécanique est bien huilée, on se fait même surprendre par quelques aspects du scénario. Surtout, on tressaute souvent en tentant d’esquiver un dinosaure menaçant!

Le film propose aussi une petite réflexion sur notre rapport au monde animal, sont-ils des objets ou des êtres doués de pensée? Le fait d’être au sommet de la chaîne alimentaire nous donne-t-il tout les droits?

Bref, Jurassic World est un film très divertissant, bien rythmé, classique mais qui fait le job!

Et puis y a Chris Pratt merde!

Bande annonce de Jurassic World:

NO COMMENTS

Leave a Reply